VALD – Agartha explose le game !

Vous l’avez sans doute découvert avec son clip « Bonjour » sorti en 2015 sur l’album NQNT 2, Vald est l’un des rappeurs français new school qui fait le plus parler de lui ces dernières années. Rappeur majestueusement second degrés, il se plait à faire disjoncter les esprits premier degrés et ceux des amateurs de rap old school en quête de cohérence, même pour des sons n’ayant jamais eu la volonté d’en avoir. Pour ceux qui aiment la singularité de l’artiste et son côté borderline sans queue ni tête, Agartha devrait vous rassasier.

 

vald agartha rap français 93

© Universal Music Division Capitol Music France

Entre polémique de l’incompréhension et fascination

Que ce soit le morceau Autiste qui a provoqué l’indignation des associations de parents, Shoot un ministre qui nous invite à rentabiliser nos pulsions meurtrières en tuant-utile ou encore Selfie qui bénéficie de trois clips allant du plus soft au clip pornographique, Vald se pose comme un rappeur qui vient niquer le game. Vous pouvez trouver la version soft sur Youtube qu’il tourne avec deux personnalités de la pornographie française Nikita Belucci et Ian Scott et les deux autres versions sur des sites pour adultes.

 

SELFIE #2 – Contenu à caractère sexuel
SELFIE#3 – Contenu à caractère sexuel

 

À ses débuts, Vald se posait plus comme un rappeur old school avec une approche classique du rap. C’est par la suite qu’il va expérimenter de nombreuses approches totalement différentes et qu’il va créer ce qu’il est aujourd’hui. Le rap game va alors commencer à s’enflammer, et Vald devient rapidement un de ses incontournables. Partout dans les commentaires You tube et sur les articles parlant du phénomène, on pouvait lire :

«Vald : Troll ou Génie ?»

Personnellement j’ai vraiment ressenti et interprété le personnage de Vald comme un produit de notre époque et notamment d’Internet. Le fait qu’on parle de Troll, de politiquement incorrect, de phases qui n’ont aucun sens ou encore sa fascination pour les complots reptiliens-illuminati-extra-terrestres ; bref tout ce qui donne son charme à lnternet selon moi.

Sur Internet, le « What the fuck » et le non-sens ont une place de choix. Les « memes », les gifs et l’existence de youtubers comme Antoine Daniel montrent que le troll et les phénomènes sans aucun sens et pourtant diablement jouissifs ont leur place et leur public. Cependant, dans le rap français, il régnait jusqu’alors une certaine pudeur, un blocage lié à l’héritage du rap Old School, avec ses codes et ses thématiques. Aujourd’hui et depuis quelques années déjà, la new school a bien imposé sa nouveauté et Vald fait partie de ces petits nouveaux qui ont beaucoup apporté au rap de part leur originalité et leur absence manifeste  de limite.

Vald: l’enfant rebelle nait d’un rapport sexuel entre le rap et internet

Démonstration du lien qu’entretiennent ses clips avec internet et la pleine maîtrise de ses codes.

Eurotrap est le premier clip de son nouvel album Agartha, sorti plusieurs mois avant ce dernier. Avec la possibilité de détournement qu’offrait le clip, Eurotrap amorce un phénomène de détournements en série s’étalant sur plusieurs mois.

Quelques jours plus tard, il parodie les youtubers qui s’essaient à l’exercice difficile de mettre des mots sur le travail du rappeur. En d’autres termes, essayer de comprendre son travail c’est déjà se faire troller.

Vous l’avez compris, Vald aime choquer et se délecte des réactions que provoquent chacune de ses productions.

Il utilise le même procédé qu’avec Eurotrap quelques mois plus tôt en commentant lui-même son clip, cette fois-ci avec les thématiques complotistes au cœur de la vidéo. Vidéo s’inscrivant tout de même dans une logique de communication maîtrisée et toujours à son image.

Que dire de ce nouvel album ?

Agartha, ce n’est rien de plus que l’avènement d’une prophétie que Vald annonçait lui-même depuis plusieurs années. « Un jour dans une église y’aura ma gueule en aquarelle » déclarait-il dans Journal perso en 2011. Puis la prophétie se précise avec le morceaux Gizet « Y a que du royaume d’Agartha que j’veux l’adhésion ». Dans la mythologie bouddhiste, « Agartha » est un royaume sacré sous-terrain « dépositaire de connaissances et de pouvoirs surnaturels » (Wikipédia). Les bases sont posées, Vald continue à se complaire dans les thématiques complotistes et mystiques, comme il l’a déjà fait auparavant.

VALD Agartha complot illuminati reptilien

© Vald

Cet album est d’autant plus virtuose qu’il propose une grande diversité artistique à travers les 17 morceaux. On passe d’une déclaration d’amour à de la trap de vicking, en passant par un générique de dessin animé reptilien, pour enfin découvrir l’amour de Vald pour son chat. Je ne me livrerai pas à l’exercice périlleux de l’analyse de ses textes, bien que cela pourrait être très intéressant. Je vous laisse plutôt le loisir de le réécouter et d’enquêter sur ses textes pour ne pas vous gâcher le plaisir de découvrir de nouvelles choses. La cinquantième écoute va vous surprendre.

Julien Porras

Rédacteur et CM pour Eclectea !

Laisser un commentaire